Asters

Ce genre qui appartient à la grande famille des composées recèle des trésors dont beaucoup sont issus du continent américain. Dans l'assortiment ci dessous vous trouverez des valeurs très sûres, toutes testées en Lorraine avec succès depuis de longues années, compagnes idéales des graminées, qui participeront ensemble et avec panache au grand festival de l'été et de l'automne. On peut les classer comme suit : - les aster amellus et leurs hybrides (x.frikartii) à floraison estivale, qui se contentent souvent sans rechigner d'un terrain peu fertile et sec, pourvu qu'ils soient au soleil ; ils ne sont pas envahissants et jamais malades. - les asters latériflorus et leurs cultivars tous plus attrayants les uns que les autres, dont le port buissonnant et les petites fleurs en grappes denses se marient à merveille avec les miscanthus et autres panicum ; ils requièrent un terrain un peu plus frais et du soleil, bien sûr. - les asters novii angliae, généralement de haute stature, sont parfaits en fonds de massif qu'ils animent parfaitement de leurs couleurs vives et attrayantes ; ils préfèrent les terres riches et fraiches mais peuvent se contenter de moins, et leur feuillage, même s'il sèche parfois à la base, n'atrappe pas l'oïdium. Ils peuvent s'avérer parfois envahissants par leurs semis. - "les autres" comprennent essentiellement des espèces botaniques intéressantes dont nous avons volontairement exclu les asters novii-belgii pour leur sensibilité à l'oïdium et à la sècheresse. Tous les asters ont besoin de soleil, sauf peut être a.divaricatus, et offrent généreusement leur nectar aux abeilles qui en sont très friandes ; ne les oublions pas !

Ce genre qui appartient à la grande famille des composées recèle des trésors dont beaucoup sont issus du continent américain. Dans l'assortiment ci dessous vous trouverez des valeurs très sûres, toutes testées en Lorraine avec succès depuis de longues années, compagnes idéales des graminées, qui participeront ensemble et avec panache au grand festival de l'été et de l'automne. On peut les classer comme suit : - les aster amellus et leurs hybrides (x.frikartii) à floraison estivale, qui se contentent souvent sans rechigner d'un terrain peu fertile et sec, pourvu qu'ils soient au soleil ; ils ne sont pas envahissants et jamais malades. - les asters latériflorus et leurs cultivars tous plus attrayants les uns que les autres, dont le port buissonnant et les petites fleurs en grappes denses se marient à merveille avec les miscanthus et autres panicum ; ils requièrent un terrain un peu plus frais et du soleil, bien sûr. - les asters novii angliae, généralement de haute stature, sont parfaits en fonds de massif qu'ils animent parfaitement de leurs couleurs vives et attrayantes ; ils préfèrent les terres riches et fraiches mais peuvent se contenter de moins, et leur feuillage, même s'il sèche parfois à la base, n'atrappe pas l'oïdium. Ils peuvent s'avérer parfois envahissants par leurs semis. - "les autres" comprennent essentiellement des espèces botaniques intéressantes dont nous avons volontairement exclu les asters novii-belgii pour leur sensibilité à l'oïdium et à la sècheresse. Tous les asters ont besoin de soleil, sauf peut être a.divaricatus, et offrent généreusement leur nectar aux abeilles qui en sont très friandes ; ne les oublions pas !

Détails

Asters Il y a 42 produits.

par page

Résultats 1 - 12 sur 42.

Résultats 1 - 12 sur 42.